L'Esprit Canoë-Kayak

" La Canoë-Kayak attitude "

Quelques conseils avant d'embarquer...

 

La préparation :

·Savoir nager et s'immerger dans l'eau.

·Adapter son parcours à ses capacités techniques et physiques du moment.

·S'informer des particularités, des dangers, des difficultés et des délais prévus pour réaliser sa sortie: Renseignez vous auprès des clubs les plus proches !!

· Prévenir une personne avant de partir du lieu et des horaires de navigation.

·Eviter de naviguer seul.

·Consulter la météo avant de partir.

·Rester vigilant aux signes d'évolution du milieu au cours de la sortie.

 

L'équipement :

·Naviguer dans un bateau adapté à son gabarit, équipé de " poignées " aux extrémités et de réserves de flottabilité pour le rendre insubmersible.

 Utiliser un gilet de sauvetage aux normes et à sa taille ainsi qu'un casque aux normes en fonction de l'activité.

· Se munir également de chaussures pour éviter les blessures aux pieds.

·Adapter sa tenue aux conditions climatiques.

 

Les dangers de la rivière :

  Les dangers potentiels de la rivière ne doivent pas vous faire renoncer à la pratique du canoë ou du kayak. Il faut simplement en être informé, ne pas les négliger et appliquer quelques règles élémentaires de sécurité.

  Les obstacles :

Les barrages,qu'ils soient verticaux ou à clapets, sont tous susceptibles de représenter un danger mortel. Il faut toujours repérer un barrage avant de le franchir. Il peut être dangereux de le franchir à cause de sa hauteur, du manque d'eau ou à cause d'un objet à la réception, mais aussi par le mouvement d'eau au pied de l'ouvrage. La chute d'eau crée un phénomène de rappel (mortel si l'on y est pris) qui semble pourtant anodin. Tous les barrages peuvent engendrer un rappel: L'eau tombant du barrage ne s'écoule pas vers l'aval mais tourbillonne en revenant vers le barrage.

Les branches basses sur l'eau peuvent être dangereuses si le courant vous projette dessus. De même, des branches émergeant de l'eau en surface indiquent souvent la présence d'un obstacle sous l'eau pouvant vous piéger en cas de dessalage.

  La pollution :

Belle et multiple, la nature, notamment celle en bord de rivière, est l’un des attraits majeur de ce sport. Néanmoins, comme partout, La pollution est présente et nous devons la prendre en compte en ayant des vêtements adéquats (chaussures ou chaussons, combinaisons ou k-way adaptés à notre sport, casques) et en tenant à jour ses vaccins.
Elle peut être mécanique (tels que débris de verre au fond de l'eau ou sur les berges, barbelés, fils de pêche coincés dans les branches presque invisibles etc...), mais aussi chimique (produits agricoles, ménagers ou industriels) et sous souvent organique (les bactéries et autres pathogènes provenant des excréments d'animaux peuvent parfois provoquer certaines maladies telle que la Leptospirose).
Pas d’inquiétude cependant, cela reste exceptionnel : être informé et prudent participent au plaisir de pratiquer notre sport.

  Les rivières en crue :

 Il n'est pas conseillé de naviguer sur une rivière en crue : La force des courants est multipliée, la rivière sort de son lit et rencontre de multiples obstacles, les phénomènes de rappel sont intensifiés, des phénomènes de siphons peuvent également apparaîtrent... Ne prenez pas de risques inutiles !

 

Le code du pratiquant

( Code établi par la Fédération Française de Canoë-Kayak et extrait de son site internet)

 

     Que vous soyez sportif ou promeneur, ce code décrit comment s’inscrit votre pratique dans son environnement quotidien. Les pratiquants se doivent d’être des campeurs et promeneurs particulièrement attentifs au respect du milieu naturel aquatique et de la vie qu’il abrite. Par ailleurs ils doivent avoir le souci de cohabiter harmonieusement avec les autres usagers de l’eau : pêcheurs, riverains, agriculteurs, autres sports nautiques.

Pensez que votre attitude a toujours une influence sur l’accueil qui sera réservé aux prochains pratiquants.

  Respect des riverains et des populations locales :
  • Roulez lentement lors des navettes.
  • Stationnez votre véhicule en dehors des champs, prairies ou sous-bois.
  • Utilisez les sentiers et chemins, ne coupez pas à travers les cultures.
  • Respectez les haies et les clôtures, refermez portes et barrières après votre passage.
  • Obtenez les autorisations nécessaires avant de vous installer.
  • Faîtes attention aux feux de forêt.
  • Nettoyez les grèves avant de partir.
  • Soyez respectueux de la tranquillité d’autrui.
  • Emportez vos déchets et détritus.
  • Prévoyez un coin «W-C».
  • Pensez que l’eau à de multiples utilisateurs.

   La rivière constitue un écosystème aux lois complexes.

  • Respectez la végétation terrestres et aquatiques des rives.

  • Ecartez vous des haltes migratoires.
  • Repérez les sites de nidification et les frayères, ne raclez pas.
  • Naviguez de préférence au milieu de la rivière.
  • Assurez vous de naviguer avec un niveau d’eau suffisant.
  • Débarquez aux endroits prévus à cet usage.
  • Changez de tenue le plus discrètement possible.

  Respect des autres utilisateurs et notamment des pêcheurs :


  • Soyez attentifs, observez longtemps à l’avance si un pêcheur est en action de pêche, s’il ne vous a pas vu, prévenez le amicalement.
  • Ecartez vous de la berge et de ses engins de pêche, passez aussi rapidement et silencieusement que possible.
  • Respectez les meilleures heures de pêche, tôt le matin ou en fin d’après-midi.
  • Evitez de naviguer les week-end d’ouverture et de fermeture de la pêche en 1ère catégorie(2e week-end de Mars et 3e week-end de septembre).
  • Informez-vous des accords kayakistes-pêcheurs et de la réglementation locale.

 

  Dans tous les cas, sur terre ou sur l’eau, n’oubliez pas que vous devez assistance à toute personne en difficulté!

 

                                    Eléments d'information extraits du site de la F.F.C.K.

 

Informations supplémentaires